Rock'n'roll : Guillaume Canet pique sa crise




Lorsqu'on t'annonce un film sur la vie de Guillaume Canet, par Guillaume Canet et avec Guillaume Canet tu peux avoir trois types de réactions. Soit tu te dis que cela va être très glamour, soit tu te dis que franchement, le mec ne doit plus rentrer dans ses pompes sans avoir besoin d'un solide chausse-pieds, soit tu es comme moi et juste extrêmement intrigué•e de ce que ça va être. Mais au final, le film reste ce qu'il est...

Rock'n'roll aurait pu s'appeler "La crise de la quarantaine plus que déjantée -où déjantée est un euphémisme- de Guillaume Canet". Notre cher Guigui, quarante-trois années au compteur mène une vie plutôt tranquille avec ses films, notre chère - elle aussi - Marion Cotillard, leur fils et ses chevaux. Jusqu'au jour où une journaliste ose lui dire qu'il ne fait plus fantasmer et que globalement son heure est passée. Piqué dans son ego, monsieur Canet est bien décidé à casser cet image d'acteur pépère et à devenir un peu plus rock'n'roll.

Le film commence très bien. Et je ne dis pas cela parce que la première apparition de Guillou consiste en un auto-palpage de couilles. Marion Cotillard en bonne caricature d'elle-même parle québécois pendant une moitié du film. On croise même Johnny Halliday en temps que guide spirituel. J'ai véritablement ri aux larmes à un moment, pliée en 8 sur mon siège incapable de m'arrête de me marrer (cf la scène de la boîte de nuit). C'est hilarant, il y a une bonne grosse dose d'auto-dérision, de la caricature, une critique du cinéma français un peu aussi. Et puis au bout d'un moment ça dérape (si tu as vu le film tu vois de quoi je veux parler ; si tu ne l'as pas vu désolée, cette zone est spoiler free). Cela devient invraisemblable - mais pas dans le bon sens - , c'est long, c'est chiant, c'est trop. Sur le coup je n'avais pas compris et je ne cessais de me demander pourquoi il avait fait ça. Et puis après réflexion, j'ai capté.

Rock'n'roll est le cinquième long-métrage de Canet en tant que réalisateur. Habituellement Guigui est plus familier avec les films dramatiques, comme Les petits mouchoirs ou Ne le dis à personne. Avec son dernier film, il a voulu s'amuser, de lancer un nouveau défi, expérimenter, que sais-je, je ne suis pas dans sa caboche. Cependant j'ai eu l'impression qu'il est parti dans un délire personnel complètement barré et qu'il a laissé les spectateurs en chemin, enfin moi au minimum. Il est allé au bout de son idée, sans compromis. Il a créé une rupture avec les films qui suivent tous le même schéma narratif, avec le cinéma français en général, classique et normatif. Et ça c'est bien (il n'empêche que la partie était un peu longue). Je suis sortie en répétant en boucle "Pourquoi ?!", et aujourd'hui j'ai la réponse.

Dans le film, Canet interprétant Canet prononce une phrase du genre "le cinéma c'est innover, c'est tenter des trucs, c'est être audacieux". Que tu accroches ou pas, Canet a essayé un truc, a pris parti. Au final, si c'était ça la vraie morale du film ?

___________________________________________________________________________________________________________________

Si tu as vu le film, n'hésites pas à me donner ton avis, ton ressenti dans les commentaires (et attention si il y a du spoiler, indique-le).

La bise bien chaleureuse ❤︎


Bavardages

  1. Ça fait longtemps que je voulais le voir ce film, j'ai jamais eu l'occasion encore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as le temps vas-y, ça fait toujours du bien de rire un peu :)

      Supprimer
  2. Pas vu mais la bande annonce m'avait bien plu mais tu n'es pas la seule à dire que la deuxième partie du film, c'est n'importe quoi donc je pense que je le regarderai le jour où il passera (probablement) à la télé ! Sinon, j'adore la façon dont tu rédiges tes articles :D

    Bises ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce film m'a un peu perturbée pour tout dire, car ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. Je le reverrais bien avec un autre oeil en tous cas :)
      Merci ! J'essaie de d'évoluer un peu dans ma rédaction ;)

      La bise !

      Supprimer
  3. Alors je ne l'ai pas vu mais la bande annonce m'a complètement fait fuir ET complètement borné dans l'idée ne paye pas pour voir un mec faire sa cricrise au cinéma. Je me tâte maintenant que tu en parles mais sincèrement.. moi qui appréciait son cinéma j'ai l'impression qu'il tombe aussi bas que ses confreres les réal français de cinéma comédie bien nunulle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis hyper difficile en ce qui concerne les comédies, je ne ris pas facilement du tout. Là pour le coup je me suis vraiment marrée, ce qui n'est pas une mince affaire.
      Je ne classerais pas ce film dans la catégorie des comédies françaises pourries, dans le sens où l'humour n'est selon moi pas le même et surtout parce que le côté un peu grotesque est assumé. Il en joue et il va au bout du truc, contrairement à ce que l'on voit d'habitude. Après on accroche ou non, mais on ne peut pas dire qu'il a fait les choses à moitié.

      Enfin je pense que si tu aimes son cinéma, il peut être intéressant d'aller voir le film (en gardant certaines choses à l'esprit) :)

      Supprimer

Heberger image
© 2017 NESSIVER